Les Belles Vues

Situées entre ville et campagne, sur les communes d’Arpajon et d’Ollainville, Les Belles Vues occuperont de l'ordre de 56 hectares à l’ouest de la RN20. Le projet proposé par l’atelier Marniquet a d'ores et déjà pour ambition de donner de la cohérence à ce territoire fragmenté, au carrefour de quartiers résidentiels, d’espaces agricoles et de zones d’activités.

Les grandes orientations de ce futur quartier mixte logements/activités favorisent le dialogue entre ville et nature. Le paysage existant est mis en valeur par une succession d’espaces publics généreux, dont un parc d'environ 6 hectares qui en constitue l’épine dorsale offrant une diversité de logements, de commerces et d'équipements publics. De nombreuses liaisons piétons et cycles favoriseront les relations avec les centres-villes, avec les secteurs à proximité et avec la gare d’Arpajon d'autre part, située à proximité.

La SORGEM qui a piloté la réalisation des études préalables à la création de la ZAC – approuvée en novembre 2010 – a été désignée aménageur des Belles Vues par la Communauté de communes de l’Arpajonnais pour les 13 ans à venir et le traité de concession a été signé le 12 juillet 2013.

La SORGEM a dès lors initié les études pré-opérationnaelles en désignant un groupement de maîtrise d'œuvre (Atelier Marniquet et associés/Atelier LD/Berim/Techni'cité), un assistant à maîtrise d’ouvrage spécialisé dans le développement durable (LES ENR), en vue d'une certification HQE Aménagement, et un assistant à maîtrise d’ouvrage pour les négociations foncières et le suivi de la procédure d’expropriation (groupement SAFER-SCET).

 

Au cours du deuxième semestre 2014, le plan guide élaboré par l’équipe de maîtrise d’œuvre a été validé par les instances de pilotage, composées des élus des collectivités et des services. Dans la continuité de ces études l'AVP a été validé en juillet 2015 et a permis d’affiner la programmation et les coûts de mise en œuvre du projet. Ces études ont conforté les ambitions portées par l'ensemble des acteurs et déclinées dans la proposition du groupement de l'Atelier Marniquet, à savoir :

  • Habiter dans le paysage
  • Une diversité de mode d’habiter
  • Se déplacer autrement
  • Des lieux et des liens
  • Un quartier accessible, un quartier intime
  • Un quartier mixte et équipé
  • Un quartier ouvert et attractif

 

Le site des Belles Vues est ainsi considéré comme une opportunité pour inventer un ou des secteurs de vie et  pour faire vivre et redynamiser un territoire plus large que le site lui-même. La proposition correspond donc à la création « d’un quartier paysage structuré et valorisé par la géographie, un ‘quartier relais et lien’ qui rassemble les quartiers existants, un quartier mixte dans ses vocations d’habitats et d’activités». [Atelier Marniquet]

Le projet mêle bâti et végétal avec une large part d’espaces paysagers dans toutes les parcelles, les formes d’habitat sont variées (habitat intermédiaire ou petits collectifs, maisons de ville ou lots libres) et les hauteurs des bâtis limitées.

Le développement durable et l’environnement restent des enjeux déterminants dans la poursuite de ces objectifs de projets, avec une attention toute particulière portée sur la mobilité au sein du projet, les connexions par les modes doux ; le choix du mode d’énergie ;  la gestion des eaux pluviales ; l’enjeu du paysage par la réalisation des trames vertes et bleues ; la conception bioclimatique sur les parcelles privées. 

L’AVP a notamment permis d’ancrer les modes doux et les mobilités alternatives au cœur du projet. Les Belles Vues devront être connectées à l’ensemble des pôles d’attractivités des deux communes ainsi qu’à la gare RER. Le travail avec les différents transporteurs commencera également dès septembre 2015 pour l’intégration du secteur au sein du réseau de transports en communs. Les Belles-Vues accueilleront notamment une station du futur TCSP Massy-Arpajon, porté par le Syndicat d’Etudes de la RN 20.

 

En septembre 2015, la SORGEM a lancé les études de PRO et les réflexions sur les cahiers de prescriptions architecturales, urbaines et environnementales et a mobilisé l’ensemble des prestataires afin que l’année 2016 soit marquée par la validation du dossier de réalisation et la consultation des premiers opérateurs. L’objectif étant de lancer une première phase opérationnelle en 2017.

En attendant, Les Belles Vues seront mises à l’honneur fin 2015 avec la signature de la charte de développement durable et l’entrée dans la démarche HQE Aménagement, une présentation au Forum des Projets Urbains ainsi qu’avec la création d’outils de communication dédiés, dont un site internet.

 

 

 

 

 

Un programme diversifié garant d’une réelle qualité de vie



Environ 1 000 logements

30 % de logements sociaux

Environ 12 ha d’activités artisanales et de bureaux

3 500 m² de commerces de proximité

40 % d’espaces publics, dont 6 hectares d’espaces verts

Plusieurs équipements publics, dont un groupe scolaire, et des epsaces culturels et sportifs

 

chronologie

2010

Création de la ZAC

2013

Attribution de la concession

2014

Lancement des études et désignation de la maïtrise d'œuvre

2015

2e trimestre : Livraison AVP

3e trimestre : Lancement des études de PRO