Valeurs

La SORGEM est une société d’économie mixte (SEM).
Par son activité d’ensemblier urbain qu’elle exerce depuis 1988, elle crée de la valeur pour les habitants, les entreprises et le territoire de l’Essonne.
L’intérêt général comme finalité, la pérennité de l’action comme horizon, la transparence comme modalité de fonctionnement, le contrôle des élus comme garantie, le territoire comme champ d’intervention, l’esprit d’entreprise comme mode d’action : telles sont les valeurs que la SORGEM conjugue au quotidien et par son statut de SEM.

Un peu d'histoire

Créée en 1988 sous le nom de SOGEM, la SEM a mené à son origine des opérations situées dans le périmètre de Sainte-Geneviève-des-bois : acquisition des 27 ha de terrains de la ZAC Croix-Blanche, aménagement de la ZAC du Canal des Aunettes (25 ha).

C’est en 2001 que la SEM adopte le nom de SORGEM au moment où l’agglomération du Val d’Orge voit le jour. Celle-ci devient l’actionnaire principal de la SORGEM qui étend et développe ses savoir-faire, notamment dans le pilotage d’opérations de renouvellement urbain.

La SORGEM acquiert une capacité d’intervention dans l’ensemble du département et accrue sur le territoire du Val d’Orge avec notamment :

Depuis 2008, ces opérations se sont poursuivies et, parallèlement, la SORGEM a renforcé son appui à l’agglomération dont le rôle d’aménagement urbain et économique a été conforté.

La SORGEM intervient désormais sur l'ensemble du département de l'Essonne et, depuis 2012, à Nemours en Seine-et-Marne, dans le cadre du programme de renouvellement urbain du Cœur du quartier du Mont-Saint-Martin.

 

Nos métiers, nos savoir-faire

Créée en 1988 à l'initiative des élus de la commune de Sainte-Geneviève-des-Bois, la SORGEM met à disposition des élus son expertise de maître d'ouvrage, via des études, du conseil ou de la méthodologie en conduite d'opérations d'aménagement de terrains ou en réalisation d'équipement d'infrastructure ou de superstructures. 
La SORGEM s'est structurée, à partir des années 2000, à l'échelle de la Communauté d'Agglomération du Val d'Orge et du département de l'Essonne pour répondre aux enjeux de développement des collectivités locales dans les domaines complexes :

  • de l'action économique et de la formation,
  • du renouvellement urbain des quartiers de centre ville et d'habitat social,
  • de l'équipement ou de la requalification des communes péri-urbaine en forte expansion démographique,
  • de la diversification de l'offre de logements.

Pour assurer un développement soutenable à long terme, la SORGEM est particulièrement attentive à la préservation des ressources naturelles, des paysages et des terres agricoles.

En 2013 la SORGEM a célébré son 25e anniversaire

 

Elle retrace dans un livre les opérations qui lui ont été confiées et qui ont contribué à aménager le territoire aux côtés de ceux qui défendent l'intérêt général.

SORGEM de A à Z

 

Discours prononcé par Pierre Champion, le 14 octobre 2013, à l’occasion de la réception des 25 ans de la SORGEM

L’actionnariat de la SEM

Conformément à son statut de société d’économie mixte, les collectivités publiques détiennent la majorité du capital.
Le Conseil d’administration est composé des représentants de tous les actionnaires publics et de représentants des actionnaires privés.

L’équipe

La SORGEM réunit une équipe pluridisciplinaire et dynamique.
Les compétences et l’expérience de l’ensemble des chargés d’opérations font la richesse et le savoir-faire de la SORGEM. Découvrez notre équipe :

[+]

Les membres du Conseil d'administration

 

Administrateurs Representants Fonction Nomination
Communauté d'Agglomération du Val d'Orge

Olivier LEONHARDT
Georges JOUBERT
Nicolas MEARY

 

11 janvier 2016
11 janvier 2016
11 janvier 2016

Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois Frédéric PETITTA
Farid AMRANE
Président-directeur général
 
10 avril 2014
10 avril 2014
Ville de Saint-Michel-sur-Orge Bernard ZUNINO   11 avril 2014
Ville de Brétigny-sur-Orge Francis BONDOUX
Didier JOUIN
  15 mai 2014
15 mai 2014
Ville de Villiers-sur-Orge Thérèse LEROUX   28 avril 2014
Ville du Plessis Pâté Sylvain TANGUY   7 avril 2014
Ville des ULIS Françoise MARHUENDA   27 juin 2014
Ville de Leuville-sur-Orge Daniel ESPRIN   28 mai 2015
Caisse des Dépôts et Consignations Frédéric VOLLÉ   10 octobre 2014
Société ATLANTICO Manuel DE CASTRO   2 décembre 2015
Entreprise SMAHQUE      
Monsieur Jean-Paul CHARPENTIER Jean-Paul CHARPENTIER   16 novembre 2010

 

Les engagements qualité de la direction


Le succès et l’image de professionnalisme véhiculée par la SORGEM résident dans l’identification pertinente des besoins de nos clients, c’est-à-dire :

➢    Etre un outil souple et réactif au service des collectivités locales de l’Essonne.
La SORGEM a déjà été la SEM d’une ville, puis d’une communauté d’agglomération et enfin d’un Département, tous devant construire une réponse adaptée et complémentaire de la construction du Grand Paris.

 ➢   Etre un partenaire en plein développement mais resté à taille humaine, conscient des contraintes et des obligations que rencontre chaque collectivité mais aussi clairvoyant sur leurs besoins.

Quatre facteurs ont modifié et continueront à modifier l’intervention de la SEM

  • En premier lieu, les évolutions législatives, dictées par le cadre européen, ont imposé en 2005 l’ouverture au champ concurrentiel l’activité d’aménagement des SEML  et depuis 2010, le législateur a créé les sociétés publiques locales (SPL) qui échappe, a contrario, au champ concurrentiel quand elles œuvrent pour leur actionnaires publics. Ces dispositions renforcent bien évidemment les contraintes concurrentielles et exigera pour notre SEM de continuer à développer des talents qui la différencient des autres acteurs du secteur de l’aménagement et de l’urbanisme.
  • Les incertitudes macro-économiques ressenties depuis 2008 sur les secteurs de l’immobilier, l’industrie et la banque impactent durement le métier d’aménageur, parce qu’elles affectent simultanément la demande de foncier et les capacités de mobilisation de ressources financières de court et moyen terme.
  • Les réformes institutionnelles et fiscales :
    • d’une part, l’intégration de quasiment l’ensemble des villes à des communautés (de communes ou d’agglomération) et l’intégration de compétences de plus en plus nombreuses ont favorisé l’émergence d’une demande de services et d’intervention à des échelles plus critiques et plus pertinentes, qui a d’ailleurs poussé à la constitution d’une offre globale de la part de la SORGEM,
    • d’autre part, les réformes de la fiscalité (suppression de la taxe professionnelle, nouvelle fiscalité de l’urbanisme) influent le comportement des acteurs locaux et continueront à les modifier de manière difficilement appréhendable, qui pourtant requerront des réponses adaptées de la part de notre SEM.

[+]