Nous aménageons le territoire...

 

La SORGEM se conçoit comme un ensemblier urbain au service des collectivités publiques, avec tout ce que cela suppose en termes d’accompagnement des élus et de création de territoires de vie. Cet objectif que nous nous fixons ne peut être relevé qu’à la condition de disposer de métiers divers et de compétences croisées au service du dialogue et de la collaboration. Et parce que l’aménagement du territoire s’inscrit dans la durée, nous assurons un appui aux collectivités sur le long terme, depuis les études préalables du projet jusqu’à sa réalisation finale.

 

12 juin 2018 : La SORGEM fête ses 30 ans

Discours de Frédéric Petita, président-directeur général

Madame, Monsieur, chers amis,

Que de chemin parcouru depuis 30 ans.
Que de chemin parcouru depuis l’époque où en 1988, notre société d’aménagement élisait domicile dans deux petits bureaux d’un pavillon de l’Avenue Gabriel Péri à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Que de chemin parcouru depuis que Jean Ooghe, qui ne peut être présent aujourd’hui mais que je veux saluer, a concrétisé, par la création de notre SEM, cette belle idée de doter nos collectivités d’un outil d’aménagement dont la principale raison d’être est d’agir pour un développement raisonné des territoires aux côtés de celles et ceux qui portent l’intérêt général.

Cette philosophie d’agir avant tout au service de l’intérêt général, au service des collectivités locales, nous l’avons, chevillée au cœur, c’est l’ADN de notre société d’aménagement et c’est en partie cela qui nous a permis, ces 30 ans dernières années, de gagner la confiance de nos partenaires et de nous développer.

Car au commencement, en 1988, notre périmètre d’intervention s’arrêtait aux frontières de Sainte- Geneviève.  Nous étions « tout petits » mais nous avions déjà la certitude qu’en matière d’aménagement de nos territoires, il était essentiel de laisser la maîtrise et la responsabilité de celui-ci aux élus.
C’est sans doute ce volontarisme qui nous a permis de mener à bien, très vite, de grands projets comme la réalisation du quartier du Canal à Sainte-Geneviève avec 1000 logements ou encore la création de la Croix Blanche qui est aujourd’hui devenue une des plus grandes zones commerciales de la Région et la 3e de France en termes de fréquentation.

Ce n’est qu’en 2003, deux ans après la création de la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge, que la ville de Sainte-Geneviève cède une partie de son capital à l’Agglomération et que notre société d’aménagement étend sa capacité d’intervention à l’ensemble du Département.
C’est à ce moment-là également que le Conseil d’administration de l’époque, présidé par Pierre Champion - qui a tant œuvré pour le développement de notre SEM et qui, étant en Russie, ne peut malheureusement pas être parmi nous ce soir - a décidé d’ajouter la lettre R au nom de baptême de notre société qui devient alors la SORGEM, marquant ainsi l’empreinte territoriale de son origine au bord de l’Orge.

Année après année, nous avons eu la volonté de développer notre outil d’aménagement en renforçant notre capital par la diversification de nos actionnaires. C’est un pari réussi puisqu’au-delà de la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois et de Saint-Michel-sur Orge, ce sont en 2003 les villes de Villiers -sur-Orge, Plessis-Paté et Brétigny-sur-Orge mais également la Caisse des Dépôts qui nous rejoignent.

En 2007, c’est la ville des Ulis qui entre au capital de la SORGEM.

En 2015, juste avant la fusion, ce sont la Communauté de communes de l’Arpajonnais et la ville de Leuville-sur-Orge qui nous ont rejoints.

Le Conseil d’administration, investi dans le devenir de la société, a vu son périmètre évoluer cette année par une augmentation significative des représentants de Cœur d’Essonne Agglomération et par l’entrée au capital de trois nouveaux actionnaires privés : deux bailleurs sociaux et une banque, que sont Essonne Habitat, Plurial et le Crédit Coopératif.

Je tiens d’ailleurs à saluer chaleureusement la présence ce soir des nombreux administrateurs pour ce moment festif qui permet de revenir sur le développement maîtrisé et continu de la SORGEM ces 30 dernières années.  Et je veux ici les remercier car leur implication a permis à la SORGEM de diversifier ses compétences au service des territoires.

Chers amis, du pilotage à la réalisation de projets, des prestations de conseil et d’étude au dialogue et à la concertation avec les habitants aux cotés des élus, de la maîtrise d’ouvrage aux mandats, la SORGEM n’est pas un bâtisseur ordinaire. Nous sommes au service des collectivités et nous avons à cœur de créer des espaces de vie de qualité en combinant la création d’emplois, la mixité sociale, le renouvellement urbain et le développement des équipements publics avec un engagement fort pour l’innovation et la préservation de l’environnement.

C’est ce que nous avons fait dans le quartier des Cinéastes à Epinay-sous-Sénart en aménageant, dans le cadre de l’ANRU, les espaces publics aux habitudes de vie des habitants.
C’est ce que nous avons fait aux Ulis, toujours dans le cadre de l’ANRU, en réaménageant le quartier des Amonts, le cœur de ville et le lotissement des Champs Lasniers permettant ainsi de renforcer l’offre de logement et de créer des commerces de proximité  pour les Ulissiens.
C’est ce que nous avons fait également au Noyer Renard à Athis-Mons dans le cadre de la requalification profonde de ce quartier, devenu aujourd’hui une référence de l’ANRU au niveau national…

Mais notre volonté permet aussi de rapprocher les bassins de vie des bassins d’emplois, c’est ce que nous faisons notamment avec la Communauté de Communes du Val d’Essonne à Mennecy avec la création de plus de 300 emplois de proximité, à deux pas des habitations, dans la ZAC de Montvrain II : des entreprises, des restaurants, un cinéma et bientôt un complexe sportif et une crèche.

C’est ce que nous faisons aussi ici, à plus grande échelle, en Cœur d’Essonne, en participant aux opérations de reconversion de la base aérienne 217, aux côtés de l’Agglomération et de la SPL Air 217, en accompagnant notamment, dans un premier temps, l’extension de la Zone d’Activité de la Tremblaie sur 36 hectares au Plessis-Pâté, qui a d’ores et déjà permis l’implantation importante d’entreprises telles que ID pharma, East Balt Bakeries, STef ou encore Bollig and Kemper…

Oui ! Il nous faut agir pour la création d’emplois de proximité mais aussi agir pour relever les défis de demain.

Face à l’urgence environnementale, nous devons bien évidemment œuvrer sans relâche pour réduite les trajets « domicile/travail », mais également pour mener des projets qui répondent aux exigences environnementales de notre temps.

Je pense bien évidemment à ce magnifique projet Val Vert qui allie ces deux exigences avec la création d’espaces commerciaux et d’une zone d’activité articulée autour de l’éco habitat, qui permettra, à terme, la création de plus de 2000 emplois de proximité et pour lequel nous avons reçu le (très rare) label « HQE Aménagement ».

Agir pour l’environnement, c’est aussi préserver et valoriser notre patrimoine comme nous le faisons actuellement à Breuillet en accompagnant les réflexions des élus sur le devenir du domaine du Colombier ou encore à Egly sur le domaine de Villelouvette.
Et comment ne pas évoquer l’éco-quartier Clause Bois Badeau à Brétigny ou encore celui des Bellevues sur les territoires d’Arpajon et d’Ollainville. Ces deux quartiers labellisés, dont nous avons accompagné le développement, viennent d’être reconnus au niveau régional dans le cadre des 100 quartiers innovants.

Mais nous avons voulu aller encore plus loin dans l’innovation environnementale en participant activement à l’installation de ruches sur les toits d’immeuble dans nos opérations. Je vous invite d’ailleurs à découvrir l’excellent miel de la SORGEM dont un pot vous a été offert dans le sac qui vous a été remis à l’entrée.


Chers amis, imaginer et accompagner des quartiers où il fait bon vivre c’est une préoccupation constante des équipes de la SORGEM et c’est ce qui nous anime pour accompagner les élus du Plessis-Pâté dans le cadre du projet Charcoix.

Je pourrais vous parler également de notre volonté d’agir pour le développement des services publics en accompagnant par exemple, comme nous le faisons actuellement pour le compte de l’agglo, la création d’une médiathèque à Sainte-Geneviève ou à Brétigny, ou encore en Eure-et-Loire où nous réalisons l’extension et la réhabilitation d’un collège et vous dire aussi notre fierté de pouvoir accompagner la ville de Brétigny-sur-Orge pour la construction d’une école et d’un gymnase sur Clause Bois Badeau.

Je pourrais citer également notre intervention dans la transformation profonde du quartier Louis Pergaud à Sainte-Geneviève, la création du quartier Gambetta à Saint-Michel-sur-Orge, l’opération Cœur de quartier de Mont Saint-Martin à Nemours, les études concernant les aménagements urbains de la ville de Longpont-sur-Orge ou même cette très belle opération de la Plaine Saint-Jacques à Ormoy qui témoigne du volontarisme de l’équipe municipale d’accompagner le développement de la ville.

Je pourrais vous parler de notre intervention dans le projet de rénovation urbaine du quartier Grand Vaux à Savigny-sur-Orge ou du quartier des Guinettes à Etampes mais aussi de notre action dans le projet d’un nouveau franchissement de la Loire à Orléans, ou encore notre mission à Athis-Mons dans le cadre de l’opération de la Cité de l’Air.
Mais je vais m’arrêter là, et je vous prie de ne pas me tenir rigueur de ne pas avoir pu citer l’ensemble des opérations parce que vous vous doutez bien qu’en 30 ans d’action, la liste est longue…

Mais avant de passer aux rafraichissements, enfin vu la température extérieure nous aurions dû prévoir le vin chaud, j’aimerais dire quelques mots sur la formidable équipe qui m’entoure au quotidien et sans qui tous ces beaux projets ne pourraient pas voir le jour.

De 3 salariés lors de sa création, la SORGEM compte aujourd’hui 28 professionnels.
Une équipe talentueuse, avec une grande expertise et beaucoup de technicité, dont le professionnalisme et le savoir-faire ne sont plus à démontrer et grâce à qui notre société a pu grandir pour devenir une référence en Essonne et bien au-delà comme vous avez pu le constater dans les exemples que je viens de vous donner. 


J’ai envie de vous dire que dans un contexte de plus en plus concurrentiel, où beaucoup de sociétés comme la nôtre fusionnent avec des groupes plus importants, le nouveau Comité exécutif de la SORGEM, avec l’ensemble de l’équipe, a su s’adapter aux exigences de notre temps, réfléchir pour développer nos champs de compétences en ayant toujours à l’esprit qu’il nous faut conserver cette proximité qui fait la force et l’identité de notre société d’aménagement.

Nous avons là, si j’ose dire, une véritable pépinière de talents qui fait la richesse de la SORGEM avec des collaborateurs très investis tant sur les opérations que dans la vie de la société, une équipe à qui je veux aujourd’hui dire ma fierté tant elle porte au quotidien la volonté d’agir pour l’intérêt général.  Je veux ici les remercier chaleureusement.
Et comment ne pas remercier Marie-Christine Bernardin, nommée directrice générale déléguée l’année dernière, et Olivier Gosset, notre directeur général adjoint, qui accompagnent au quotidien les évolutions et le développement de la société et qui, en Comité exécutif, chaque semaine, avec Sylvie Panzani, doivent me supporter mais surtout qui sont d’une très grande disponibilité et réactivité pour accompagner les élus et les territoires et porter haut nos valeurs communes ainsi que le professionnalisme de la SEM.

Et bien évidemment, à travers eux, ce sont tous les salariés de la SORGEM, que je remercie vivement pour leur participation à la vie de la société et pour leur grand savoir-faire.
Comme je vous le disais à l’instant, ce sont de grands professionnels mais également des personnes de valeur.

C’est d’ailleurs ensemble que nous avons rédigé la Charte de la SORGEM autour de 4 valeurs cardinales qui sont la raison d’être de notre société :
« Un opérateur engagé au service des territoires, un outil au service de l’intérêt général, un acteur du développement durable, une entreprise qui prône agilité et modernité pour favoriser le travail collaboratif et développer l’intelligence collective ». C’est ce que j’appelle le « faire ensemble ».

Chers amis, patiemment, dans le respect de son histoire, de ses engagements et de ses valeurs, la SORGEM a su, au fil des années, se transformer pour devenir un acteur majeur et incontournable de l’aménagement public en Essonne et au-delà de ses frontières.

En réflexion constante, en volonté d’accompagnement sans cesse renouvelée, l’année 2017 fut, en cela, une année cruciale et stratégique pour l’évolution et la modernisation de notre société.

Un fait marquant se doit d’être relevé : 2017 a constitué, pour la SORGEM, un record en termes de commercialisation de terrains.
Ce résultat n’est pas une fin en soi, mais il traduit la confiance de nos partenaires en notre capacité à atteindre les objectifs poursuivis depuis toujours par notre société d’aménagement : permettre au plus grand nombre, dans nos villes où les manques sont si importants, l’accès à un logement de qualité, l’accès à un emploi à côté de chez soi, la possibilité de vivre bien dans sa résidence, dans un cadre de vie agréable et dans un environnement préservé.
C’est aussi et surtout cela notre pari.

Car au-delà d’une opération d’aménagement, il y a les conditions de vie des résidents. Alors oui, notre travail, c’est aussi et surtout de répondre aux besoins des habitants et de participer pleinement à l’amélioration de leurs conditions de vie.
Et je veux remercier l’ensemble de nos partenaires, promoteurs immobiliers de comprendre et d’accompagner cette volonté forte d’offrir à nos habitants des logements de qualité dans des quartiers où il fait bon vivre.

Pour évoquer encore cette particulière année 2017, je pourrais également rappeler qu’elle a été une année d’ouverture.

J’en disais quelques mots tout à l’heure, pour poursuivre ses objectifs, la SORGEM a adapté sa structure pour accueillir  de nouveaux actionnaires.
Je crois pouvoir dire qu’ils sont  pleinement investis dans le projet d’intérêt général que nous portons.

Nous avons également, renforcé nos liens avec les services de l’État, tout particulièrement pour les opérations de renouvellement urbain, mais aussi avec les services de la Région, nous permettant ainsi de nous positionner au carrefour des transitions économiques, sociales, et écologiques dans lesquelles nous sommes engagés.

Mais cette année 2017 a également été une année d’innovation. Et la SORGEM s’est pleinement investie dans la mise en œuvre d’une opération pilote en BIM (Building Information Modeling - maquette numérique) autour du projet de création d’une nouvelle école aux Belles Vues pour les communes d’Arpajon et d’Ollainville.
L’innovation, c’est l’un des axes que nous avons souhaité développer pour donner encore plus de sens à nos métiers.

L’innovation environnementale, bien évidement au travers de la certification de nos nombreuses opérations, de la certification ISO 9001 de la société mais aussi par exemple en introduisant des ruches sur nos quartiers.

L’innovation sociale aussi, au travers de l’ensemble des clauses sociales contenues dans nos marchés mais aussi par la contractualisation avec une entreprise adaptée pour la création d’espaces verts dans plusieurs de nos principaux quartiers d’aménagement à l’instar de ce que nous avons à Sainte-Geneviève-des-Bois sur l’opération des Franges.

L’innovation opérationnelle enfin, en développant dans certains quartiers des opérations VEFA directement portées par la SORGEM comme nous le ferons aux Franges III et au Plessis-Pâté, pour être encore plus proches de l’attente des élus.

Toujours se questionner, réfléchir, s’organiser et agir pour aller toujours plus loin aux côtés des territoires et des élus que nous accompagnons.

Vous l’aurez compris, l’année 2017 aura été toute particulière et je tiens à remercier de nouveau les équipes de la SORGEM, pour leur engagement toujours plus important auprès des élus du territoire, mais aussi pour leur état d’esprit, fait de volonté, de dynamisme, d’ouverture, de force de travail et d’expertise, qui accompagne, chaque jour, nos ambitions pour préparer l’avenir.

Chers amis, en ce 30e anniversaire, je voudrai avoir un mot pour tous mes prédécesseurs qui ont, pierre après pierre, (et n’y voyez aucun jeu de mot) bâti notre société d’aménagement : Jean Ooghe bien évidemment, le Président fondateur, mais je souhaite également remercier  mon ami Gérard Quittard, qui a été l’un deux, de sa présence aujourd’hui.  

Gérard, ancien 1er adjoint de Sainte-Geneviève-des-Bois, qui a notamment permis à la SORGEM d’accompagner les très nombreuses opérations de renouvellement urbain que j’évoquais tout à l’heure. Merci Gérard pour cela et pour ta fidélité au territoire et à la SORGEM.

Et comment ne pas remercier mon ami Pierre Champion. Vous savez sans doute les liens d’amitié qui nous unissent. Pierre qui a présidé durant tant d’années notre société d’aménagement. S’il est retenu par d’autres obligations ce soir, je tiens à rendre hommage à son travail et à son engagement de tous les jours, avec le talent qu’on lui connaît, dans le développement de notre territoire, de notre SEM. Pierre, qui durant toute sa vie politique aura été le meilleur ambassadeur de notre territoire mais également de l’économie mixte.
Et je finirai mon propos comme il achevait le sien à l’occasion des 25 ans de la SORGEM : « Allez ! Un petit coup de commercial pour finir. »

Maintenant que la SORGEM n’a plus de secret pour vous, n’hésitez pas à faire appel à nos services. Toute l’équipe de la SORGEM est à votre disposition pour bâtir notre avenir ensemble.
Mais avant de conclure, il m’importe de remercier tous les collaborateurs qui ont œuvré à l’organisation de ces 30 ans :
Olivia Bellanger, Marie Lubat, Claire Deharvengt, Marie-Ange Payet, Aurore Belgroum, Alexis Hennequin, accompagnés par Sylvie Panzani et Olivier Gosset qui ont tout organisé dans les moindres détails pour donner du sens à cette soirée qui nous réunit.

Un grand merci aussi à l’agence NDBD, à son fondateur Damien Deschamps et à l’ensemble des collaborateurs qui nous accompagnent au quotidien et qui ont participé à la réussite de cet événement ce soir.

Et mes derniers mots seront pour vous, nos partenaires du quotidien sans qui toute cette aventure et toutes ces réalisations pour l’intérêt général ne sauraient être… Vous êtes si nombreux ce soir qu’il me serait impossible de toutes et tous vous citer sans faire d’impair…

Alors que vous soyez maîtres d’œuvre, notaires, bureaux d’études, promoteurs, architectes, entreprises partenaires, conseils… un immense merci à vous d’être à nos côtés depuis toujours …
Et comme il m’arrive de le rappeler « Seuls, on va plus vite, ensemble on va plus loin… », votre présence nombreuse me conforte dans cette volonté commune avant d’aller plus loin ensemble !


 

 


 

 
 
Vœux 2018 de Frédéric Petita, président-directeur général de la SORGEM

Toutes les équipes de la SORGEM se joignent à moi pour vous souhaiter tous nos vœux de bonheur et de réussite, notamment pour les projets qui vous sont chers. Cette année, la SORGEM fêtera ses 30 ans d’engagement auprès des collectivités territoriales au service de l’aménagement public.

Ce sera l’occasion de faire une revue de ses réalisations qui ont participé à la transformation du paysage essonnien et voisin, mais surtout de démontrer le souci constant d’adaptation de nos équipes aux besoins renouvelés des territoires comme des citoyens. Il m’importe en ce début d’année de vous assurer de la parfaite considération de nos équipes aux enjeux écologiques et de développement durable. Dans le même temps, chaque projet fait l’objet d’une attention renforcée à la concertation, à l’écoute, à la participation de chacun et à la co-construction.
Les projets d’avenir témoignent également dans le cadre de la vie future des quartiers que nous définissons, d’un équilibre sur mesure entre logements, commerces, activités, accessibilitéet services. Très belle année à vous.

Edito de la Lettre n°12 de janvier 2016

Cette 12e édition de la Lettre de la SORGEM me donne l’occasion de remercier très sincèrement les nombreuses collectivités de l’Essonne qui nous font confiance et décident de nous choisir pour les accompagner dans les missions de développement et d’aménagement de leur territoire.

Mobiliser la SORGEM, forte de plus de 25 ans d’expérience en Essonne, en qualité de conseil, d’aménageur, et dès l’initiative d’une réflexion ou d’un projet, constitue pour les élus la garantie d’une maîtrise de l’évolution de leur territoire, d’arbitrages clairvoyants et de propositions adaptées à leur contexte ainsi qu’un engagement fiable dans la durée.

Vous trouverez dans ce numéro plusieurs exemples de projets, conseils et missions d’accompagnement que nous assurons. Ils illustrent notre engagement à vos côtés et dessinent les contours de nos prochaines collaborations. 

Enfin, je suis ravi de vous annoncer le lancement d’une communication renouvelée et numérique de la SORGEM dès le début de l’année qui s'ouvre. 

Ne voulant déroger à la tradition, je vous présente, au nom de toute l’équipe de la SORGEM, nos vœux les plus sincères pour 2016, ainsi qu’à votre entourage professionnel, vos proches et votre famille.

 

 Edito de Frédéric Petitta - Lettre n°10 de décembre 2014

Le renouvellement urbain de quartiers sensibles constitue l’un des piliers des interventions de la SORGEM. Ainsi, aux Ulis, à Athis-Mons, à Sainte-Geneviève-des-Bois, à Nemours ou à Épinay-sous-Sénart, la SORGEM accompagne les collectivités et les bailleurs sociaux pour renforcer l’attractivité du cadre de vie et diversifier l’habitat. Ces interventions sont aussi l’occasion d’améliorer l’offre en matière de commerces et d’équipements dans ces quartiers.

Je me félicite du lancement du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain 2014-2024 et, dans ce cadre, la SORGEM entend se mobiliser et poursuivre sa forte implication au service des collectivités.

Ne voulant déroger à la tradition, cette dernière lettre de l’année est aussi pour moi l’occasion de vous souhaiter une bonne année 2015 pour vous-même, votre entourage professionnel ainsi que vos proches et votre famille.

 

Frédéric Petitta, nouveau président de la SORGEM, signe l'édito de la Lettre n°9 de juin 2014

Je remercie les administrateurs de la SORGEM qui, lors du conseil d'administration du 20 mai 2014, m'ont accueilli et élu à l'unanimité président-directeur général. J'ai le plaisir à mon tour d'accueillir les nouveaux membres du conseil renouvelé à la suite des dernières élections munipales. Je salue, tout particulièrement, Pierre Champion qui a œuvré des nombreuses années à cette mission de président et animé avec conviction la démarche d'aménagement durable de la SORGEM, en tant qu'enjeu local majeur pour les élus et pour les habitants.

Ce numéro de notre lettre est consacré aux projets menés par la SORGEM, réalisés ou en cours de finalisation, qui illustrent la volonté d'assurer une qualité de projets respectueuse des multiples aspects du développement durable. La mise en œuvre d'opérations durables est appréhendée dans tous ses aspects : transports, logements, espaces verts, traitement des déchets... 

Primée à plusieurs reprises, la SORGEM est reconnue pour le service qu'elle fournit aux collectivités locales, garantissant le respect des enjeux et des intérêts locaux qui incluent désormais le développement durable.

 

LES LETTRES DE LA SORGEM SONT TELECHARGEABLES SUR LA PAGE D'ACCUEIL DE CE SITE - DANS LA RUBRIQUE PUBLICATIONS RETROUVEZ AUSSI LE LIVRE REALISE POUR LES 25 ANS DE LA SORGEM

 

 
Discours de Pierre Champion, président de la SORGEM, prononcé le 14 octobre 2013 à l’occasion de la réception des 25 ans de la SORGEM

 

Réception des 30 ans de la SORGEM

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.