Projet de renouvellement urbain du quartier de Grand Vaux au titre de l’ANRU 2

Retenu parmi les 200 quartiers d’intérêt national bénéficiaires du nouveau programme national de rénovation urbaine, le quartier de Grand Vaux est caractéristique des grands ensembles constitués au milieu des années 1960. Le groupement conduit par la SORGEM accompagne la Ville de Savigny-sur-Orge et ses partenaires depuis mi 2016, dans le pilotage des réflexions préalables à l’engagement d’un programme de renouvellement urbain d’ampleur pour ce quartier.

Evénements 2017

La mission d’accompagnement du projet de renouvellement urbain du quartier de Grand Vaux a essentiellement porté sur le pilotage des neuf études commandées par le protocole de préfiguration ANRU2. La phase de scénarii urbains a nourri les débats partenariaux durant la majeure partie de l’année. Une intense phase de concertation durant le dernier trimestre a permis de tirer des arbitrages relativement clairs pour le projet de renouvellement urbain.

Perspectives 2018

Le 1er semestre 2018 est consacré à la finalisation et des études sectorielles et du plan guide du projet. Il est jalonné par une nouvelle phase de concertation afin de partager le projet stabilisé. En parallèle, le volet financier et le calendrier de l’opération se structurent en vue d’établir la convention ANRU, tout en préparant les modalités de poursuite du projet avec la Ville et le GOSB (Grand Orly Seine Bièvre – EPT12). L’examen du projet par le comité d’engagement de l’ANRU est prévu au cours de l’été, en vue d’une signature de la convention partenariale au dernier trimestre 2018.

chiffres clés

1 des 200 quartiers d’intérêt national de l’ANRU2

971 logements reconstruits à l’échelle du quartier

Plus de 2 000 logements à terme

15 réunions de concertation / ateliers participatifs dans les 6 derniers mois

500 K€ d’études


 

La Ville de Savigny et ses partenaires ont enclenché une démarche ambitieuse de transformation en profondeur du quartier pour l’ensemble de ses habitants et usagers, afin de lui restituer une image positive, à la hauteur de ses atouts. La SORGEM met son expérience au service du porteur de projet et de ses partenaires pour relever ce défi jusqu’à l’adoption de la convention ANRU.

Sylvie Panzani, directrice opérationnelle de la Sorgem

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.