La ville du Plessis-Pâté a confié à la SORGEM le projet d’aménagement des Charcoix. Dédié au logement, il répondra à un enjeu majeur : créer une mixité sociale, urbaine et intergénérationnelle. L’organisation d’ateliers citoyens vise à élaborer une réflexion commune sur l’ensemble du projet et à déterminer conjointement les axes de travail.

Ce projet de 14,5 hectares, situé dans la continuité du bourg, est dédié au logement, avec un programme de 480 logements, sociaux pour moitié dont une résidence senior de 100 appartements. Avec une part de 35 % d'espaces publics, dont un parc de deux hectares, il s'inscrit dans une démarche environnementale volontaire.

Événements 2017 : Consultation

L’année 2017 a été consacrée aux missions de suivi environnemental, étude d'impact, maîtrise d'œuvre urbaine et maîtrise d'œuvre des espaces publics sur le projet des Charcoix au Plessis-Pâté.  L’année a également été marquée par la tenue de trois ateliers citoyens qui a mobilisé à chaque fois une vingtaine d’habitants.

Perspectives 2018

L'année 2018 est consacrée à la réalisation de l'étude d'impact, à la participation citoyenne ainsi qu’au lancement de diverses études qui permettront de déposer en fin d'année un dossier de demande de Déclaration d'Utilité Publique.

chiffres clés

41,5 hectares

480 logements

50% de logements sociaux

2 équipements publics

2 hectares de parc naturel et écologique

18,5 M € HT de budget

« Ce nouveau quartier à forte ambition environnementale représente une importante opportunité pour la ville du Plessis-Pâté pour développer son offre de logements. La SORGEM accompagne la Ville dans une démarche participative à travers l'organisation d'ateliers citoyens. Ceux-ci ont permis, en 2017, la collaboration des habitants et riverains à la désignation de l'équipe de maîtrise d'œuvre urbaine et des espaces publics. »

Marie Léonard, chargée d’opérations

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.