Cité de l’Air à Athis-Mons

La Ville d’Athis-Mons a engagé en 2015 un programme ambitieux visant à renouveler l’ensemble urbain de 33 hectares que constitue la Cité de l’Air, aujourd’hui obsolète. Réalisée dans les années 1950, elle est en passe de devenir d’ici quelques années un écoquartier contemporain, mixte, écologique, respectueux de l’histoire et de l’esprit de cité-jardin si caractéristique. La ZAC a été créée fin 2017.

[+]

Extension de la Tremblaie Cœur d'Essonne

Dans la poursuite des études préalables et de la reconversion de l’ancienne base aérienne 217, Cœur d’Essonne Agglomération a missionné la SORGEM, en juin 2017, en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage pour le suivi et la mise en œuvre de l’extension de la zone d’activités de la Tremblaie.

[+]

VilleLouvette à Egly

La SORGEM assure une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de la Commune d’Egly pour une étude de définition urbaine sur le domaine de VilleLouvette. Ce site d’environ 9 hectares, avec son parc et son château du XIXe siècle, est propriété de la Commune de Montrouge qui souhaite le vendre. Les enjeux et objectifs du site sont la réhabilitation du château, le développement d’une nouvelle programmation du site (logements, programmation du château, etc.) mais aussi de rendre accessible le site et de le connecter, via un franchissement de l’Orge, à l’étang d’Egly situé en contrebas.

[+]

Pôles Gares Cœur d'Essonne

Le groupement SORGEM-AREP Ville accompagne Cœur d’Essonne Agglomération pour établir une dynamique d’ensemble autour des gares de territoires en mutation, créer une identité péri-urbaine, développer des aménités de pôles de vie locale et favoriser l’intermodalité avec la complexité des enjeux croisés des acteurs. La SORGEM mène des études de pôle sur les quatre gares du RER C : Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Michel-sur-Orge, Brétigny-sur-Orge et Marolles-en-Hurepoix.

[+]

Orléans métropole : franchissement de la Loire

Dans le cadre du SCoT, Orléans Métropole a missionné la SORGEM, accompagnée de l’Atelier Marniquet-Aubouin et de l’IEA, pour une étude prospective et urbaine afin d’apprécier les conditions d’insertion et les répercussions d’un potentiel nouveau franchissement de la Loire à l’Est du territoire orléanais. L’objectif de ce possible futur ouvrage est de répondre à l’enjeu de fluidité des flux routiers du territoire orléanais au-delà de 2035, de favoriser les mobilités alternatives et de penser un équilibre cohérent du territoire à l’échelle de l’InterSCoT.

Événements 2017 : phases d’étude
Le groupement piloté par la SORGEM a réalisé les quatre phases de l’étude sur 2017, à savoir : le diagnostic, l’approche prospective et dynamique des nouveaux équilibres territoriaux et le travail sur l’intégration urbaine de l’infrastructure puis de l’intégration paysagère et esthétique du franchissement.

Perspectives 2018
Présentation de l’étude au comité de pilotage d’Orléans Métropole début janvier 2018, en vue d’une validation puis d’une intégration dans les documents de planification stratégique dans le courant de l’année.

 

chiffres CLés

6,3 km d’infrastructure

22 communes concernées

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.