Engagement de la direction et positionnement stratégique (extrait du manuel qualité) :

Créée en 1988 à l’initiative des élus de la commune de Sainte-Geneviève-des-Bois, dès les années 2000 la SORGEM s’est structurée à l’échelle de la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge et du Département de l’Essonne dans son ensemble, pour répondre aux enjeux de développement des Collectivités locales dans les domaines complexes :
- de l’action économique et de la formation
- du renouvellement urbain des quartiers de centre-ville et d’habitat social
- de l’équipement ou de la requalification des communes périurbaines en forte expansion démographique.

Au début des années 2010, la SORGEM a engrangé de nouveaux contrats grâce à un positionnement de plus en plus assis sur des expériences réussies et la valorisation de son savoir-faire.


A la suite de la création de la métropole du Grand Paris (1er janvier 2016), des lois MAPTAM (27 janvier 2014 - regroupement des intercommunalités avec reconfiguration des outils d’aménagement environnants), de la loi NOTRE (7 août 2015), de la loi relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain (28 février 2017) et des conséquences organisationnelles et territoriales en cascade, de la raréfaction toujours plus importante des ressources locales (baisse à nouveau en 2018 des dotations de l’Etat aux collectivités), la SORGEM a souhaité, courant 2016, se réinterroger sur son positionnement de long terme. C’était aussi l’occasion d’intégrer les nouvelles exigences de la version 2015 de la norme ISO 9001.

Le travail mené entre juin 2016 et avril 2017, notamment par le Conseil d’Administration, réuni à deux reprises en séminaire (5 octobre 2016 et 19 avril 2017) a été synthétisé dans un document intitulé « SORGEM : stratégie de développement 2017 – 2025 ». Aussi, le Conseil d’Administration a donné mandat à la direction générale pour :

- Consolider un carnet de commandes garantissant un périmètre opérationnel constant a minima
- Renforcer et affiner un système de valeur, avec une communication renouvelée et l’écriture d’une charte de valeurs.
- Opérer une ouverture du capital et une augmentation de celui-ci en privilégiant des acteurs qui partagent des points forts du système de valeur de la société
- Valoriser les métiers et les expériences et décliner ceux-ci pour toujours approfondir une capacité d’intervention toujours plus complète aux bénéfices des territoires
- Développer des expérimentations de partenariats de type « industriel » et soutenir les innovations.



Aussi, le projet de management de la qualité de la SORGEM, vise pour la période :

- Un outil d’intérêt général :
la SORGEM est un relai du service public, un outil indispensable et complémentaire aux institutions et collectivités publiques qui partagent les mêmes exigences de l’intérêt général.
- Un opérateur engagé : la SORGEM est engagée auprès des territoires, des collectivités mais aussi aux côtés des élus.
- Un acteur du développement durable : la SORGEM conçoit l’aménagement des territoires dans la durée, au service d’une croissance économique raisonnée et inclusive, et constitue une opportunité de promouvoir un développement économique soutenable et durable.
- Une entreprise qui prône agilité et modernité : le dialogue, l’échange, la co-élaboration, l’addition des expériences et des compétences, sont des véritables moteurs des processus d’amélioration continue.

Faire de l’innovation une marque différenciante du développement durable, ce qui passe par promouvoir plus encore les innovations, qu’elles soient :
- économiques (économie circulaire, financements alternatifs, ...)
- techniques (labels, qualité, transition énergétique …)
- sociales (soutenir et participer à une croissance inclusive)

Les moyens et les ressources nécessaires seront mobilisés à la poursuite de ce projet.

Confortée par ces douze premières années, la démarche de management de la qualité écrite, diffusée et mise en application a pour objectifs d’accompagner et de faciliter le travail de tous dans une optique de progrès et de fiabilisation tant de nos processus que de nos outils. Chacun doit se l’approprier avec l’appui d’Olivier GOSSET, en charge de la mise en place et du suivi de cette démarche qualité, pour faire en sorte que les supports s’améliorent et s’adaptent sans cesse aux réalités de nos activités et aux attentes de nos clients.

Comptant sur l’implication et la participation de tous, j’apporte moi-même le soutien actif nécessaire à l’amélioration continue de notre système et à la satisfaction de nos clients.


Sainte-Geneviève-des-bois, le 23 novembre 2017


 Frédéric PETITA
 Président-directeur général

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.